L’histoire unique et l’évolution fascinante du kimono japonais

0
58

Depuis des générations, le style japonais se définit par un seul vêtement : le kimono. Historiquement significatif, esthétiquement fascinant et imprégné de symbolisme, le kimono capture l’élégance exquise de la culture et du design japonais, prouvant que les vêtements peuvent être bien plus qu’il n’y paraît.

Ici, nous regardons l’évolution fascinante du kimono, retraçant son histoire exceptionnelle du 8ème siècle à nos jours et explorant son rôle dans la culture japonaise contemporaine.

 

Qu’est-ce qu’un kimono ?

Kimonos

Dérivé des mots ki (« porter ») et mono (« chose »), le kimono est un vêtement traditionnel japonais. Les kimonos sont disponibles dans une gamme de styles et de motifs. Ils sont généralement cousus à la main en forme de « T » à partir de 4 pièces de tissu individuelles appelées tans et attachés avec un obi ou une ceinture.

Symbolisme du kimono

En plus de leur esthétique unique, les kimonos sont appréciés pour leur symbolisme ; le style, le motif, la couleur et la matière travaillent ensemble pour révéler l’identité individuelle du porteur.

 

STYLE

What is a KimonoLes kimonos traditionnels sont disponibles dans une variété de styles. Le type de style porté est dicté par une série de critères spécifiques, notamment le sexe, l’état civil et l’événement. Par exemple, une femme célibataire porterait un furisode (« manches oscillantes ») lors d’un événement officiel, tandis qu’un homme propriétaire d’un magasin porterait un happi (un type de veste) à un festival.

 

MOTIF

Ornate Kimono

Les motifs, symboles et autres conceptions aident également à communiquer le statut, les traits de personnalité et les vertus du porteur. Semblables aux gravures sur bois, les motifs populaires incluent des éléments inspirés de la nature, comme des feuilles, des fleurs et des oiseaux (à savoir, des grues).

 

COULEUR

Kimono Fabrics

En plus de leur imagerie, les couleurs des kimonos ont également une signification symbolique. De plus, les pigments utilisés pour obtenir certaines couleurs sont également représentatifs. « Les colorants sont considérés comme incarnant l’esprit des plantes dont ils sont extraits », explique le Victoria & Albert Museum, « Toute propriété médicinale est également censée être transférée au tissu coloré. Le bleu, par exemple, dérive de l’indigo (ai), qui est utilisé pour traiter les morsures et les piqûres, donc le port de tissu bleu est censé servir de répulsif aux serpents et aux insectes.

 

MATÉRIEL

Kimono

Les kimonos sont fabriqués à partir de divers tissus faits à la main et décorés à la main. Traditionnellement, ceux-ci incluent le lin, la soie et le chanvre. Aujourd’hui, des matériaux comme la rayonne, le coton et le polyester sont souvent utilisés. Sans surprise cependant, les tissus traditionnels non synthétiques sont privilégiés.

 

Histoire et évolution

Two women with parasol, Japan

Au cours de la période Heian (794-1192 après JC), un premier prototype facile à porter du kimono a émergé au Japon. Comme le kimono actuel, ce vêtement était composé de coupes droites de tissu et était destiné à convenir à toutes les morphologies.

Finalement, pendant la période Edo (1603-1868), cette robe est devenue connue sous le nom de kosode – un terme qui se traduit littéralement par « petites manches » – car ses emmanchures ont diminué de taille. Le kosode a joué un rôle particulièrement important à cette époque, car tous les Japonais (quel que soit leur statut social, leur âge ou leur sexe) le portaient. Ainsi, afin d’exprimer leur individualité et de se « décrire », les porteurs ont adopté des façons de personnaliser leurs kosodes.

Au cours de la période Meiji (1868-1912), le kosode a évolué pour devenir le kimono. Contrairement à son édition précédente, le kimono était porté principalement par des femmes. Pourtant, malgré ces petits changements, la fonction principale du vêtement – communiquer visuellement un message – reste inchangée même aujourd’hui.

 

Types de kimonos
YUKATA

Family Wearing Yukatas

Les yukatas sont un kimono décontracté en coton couramment porté pendant l’été et les événements estivaux comme les festivals. Les kimonos modernes sont conçus pour être faciles à entretenir et lavables en machine.

 

IROMUJI

Coral Iromuji

Alors que la plupart des kimonos sont ornés de motifs, certains sont volontairement minimalistes. Iromuji est un type de kimono porté lors des cérémonies du thé et ne présente généralement aucun motif peint. Son aspect monochromatique simple est censé ne pas nuire à la cérémonie. Parfois, des motifs sont cousus dans le vêtement.

 

UCHIKAKE

UchikakeUchikake est un type formel de kimono qui était à l’origine porté par les femmes samouraïs au XVIe siècle. Des siècles plus tard, ce vêtement a été adopté dans les vêtements de mariée. Puisqu’il est destiné à épouser le corps du porteur comme un pardessus, il est porté sans obi et richement décoré.

 

SHIROMUKU

Japanese Wedding ceremony IMG_6932

Un autre kimono de mariée est le shiromuki. Vêtement entièrement blanc, il est destiné à être porté par les mariées lors d’une cérémonie de mariage shintoïste traditionnelle japonaise. Il est souvent associé à des accessoires assortis.

 

Le Kimono Contemporain

What is a Kimono Japanese Kimono Traditional Kimono Women's Kimono 

Aujourd’hui, les designers et les artistes ont réinterprété le kimono traditionnel de multiples façons. Des robes de mariée recyclées aux sculptures en verre tissé, ces créateurs innovants ont trouvé des moyens uniques de préserver l’héritage japonais et de mettre en valeur la beauté du kimono.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here