25 C
France
mardi, novembre 29, 2022

s'abonner

Pourquoi les travailleurs font-ils grève et manifestent-ils dans toute la France ?

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue à travers la France et les navetteurs ont dû faire face à des retards alors que les syndicats organisaient une grève nationale pour des salaires plus élevés, après des semaines de débrayages qui ont entravé les raffineries de pétrole et provoqué des pénuries d’essence dans tout le pays.

Des manifestations ont eu lieu mardi dans des dizaines de villes à travers la France alors que les travailleurs des transports, ainsi que certains enseignants du secondaire et employés des hôpitaux publics, se sont mis en grève.

Voici ce que nous savons des troubles :

Pourquoi les gens manifestent-ils ?

  • Les manifestants et les grévistes exigent des augmentations de salaire qui suivent la flambée du coût de la vie alors que la France connaît une inflation de 6,2 %, son taux le plus élevé depuis des décennies.
  • L’inflation a augmenté dans le monde entier alors que les économies rebondissaient après la pandémie de COVID, puis s’est aggravée lorsque l’invasion russe de l’Ukraine a fait monter en flèche les prix des denrées alimentaires et du carburant.
  • Les manifestations de mardi surviennent après que le syndicat de gauche CGT a rejeté un accord sur une augmentation de salaire que le géant pétrolier TotalEnergies a conclu avec deux autres syndicats vendredi et a appelé à la poursuite des débrayages dans une quatrième semaine.
  • Les syndicats CFDT et CFE-CGC, qui représentent ensemble la majorité des salariés français du groupe, ont convenu d’une augmentation de salaire de 7% et d’une prime financière. Mais la CGT tient bon pour une augmentation de salaire de 10 %.
  • Les travailleurs en grève exigent des salaires plus élevés grâce aux bénéfices exceptionnels des sociétés énergétiques dans un contexte de prix élevés du pétrole et du gaz alors que la guerre de la Russie en Ukraine aggrave une crise énergétique. « D’énormes bénéfices sont réclamés sur le dos de notre travail, et nous ne réclamons que notre juste part de la richesse », a déclaré Axel Persson, porte-parole du syndicat ferroviaire CGT, à Al Jazeera.

Quel impact ont les grèves ?

  • Le ministre des Transports, Clément Beaune, a déclaré que l’opérateur ferroviaire SNCF connaîtra « de graves perturbations » mardi avec la moitié des services ferroviaires annulés. Les services de banlieue de la région parisienne ainsi que les services de bus seront également affectés, a déclaré l’opérateur RATP, mais le système de métro de Paris intra-muros ne devrait en grande partie pas être affecté.
  • Des perturbations ont été signalées sur les trains à grande vitesse dans le nord ainsi que sur l’Eurostar et les trains interurbains reliant la France à l’Espagne.
  • Au-delà des travailleurs des transports, les syndicats espéraient faire sortir du personnel dans des secteurs tels que l’industrie alimentaire et la santé, a déclaré le patron de la CGT Martinez à la radio France Inter.
  • Le ministère de l’Education a déclaré que moins de 6% de ses travailleurs avaient débrayé, bien que ce taux ait atteint 23% pour les écoles professionnelles.
  • Un sondage du groupe Elabe a révélé qu’un Français sur trois serait prêt à participer à une grève ou à une manifestation dans les semaines à venir pour exiger des augmentations de salaire face à la flambée de l’inflation.

À quel point les pénuries de carburant sont-elles graves ?

  • La Première ministre Elisabeth Borne a déclaré que moins d’un quart des stations-service du pays connaissaient des pénuries, contre 30 % auparavant.
  • Les grèves et la maintenance non planifiée ont mis hors ligne plus de 60% de la capacité de raffinage de la France – soit 740 000 barils par jour (bpj) – forçant le pays à importer davantage lorsque l’incertitude de l’approvisionnement mondial a augmenté le coût.
  • Les grèves se sont propagées à d’autres parties du secteur de l’énergie, y compris le géant nucléaire EDF, où les travaux de maintenance cruciaux pour l’approvisionnement électrique de l’Europe seront retardés.
  • Un représentant du syndicat FNME-CGT a déclaré mardi que les grèves affectaient le travail dans les centrales nucléaires, y compris à la centrale de Penly.

Quelle a été la réponse du gouvernement aux troubles ?

  • Le gouvernement du président Emmanuel Macron a utilisé des pouvoirs de réquisition pour forcer certains grévistes à retourner ouvrir des dépôts de carburant, une décision qui a exaspéré les syndicats mais qui a jusqu’à présent été confirmée par les tribunaux.
  • « Nous continuerons à faire tout notre possible », a déclaré Macron à l’issue d’une réunion lundi avec les ministres, ajoutant qu’il souhaitait que la crise « soit résolue le plus rapidement possible ».
  • Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré plus tôt qu’il était nécessaire d’utiliser des pouvoirs de réquisition pour rouvrir les raffineries et les dépôts.
  • Les grèves ont lieu alors que le gouvernement est sur le point d’adopter le budget 2023 en utilisant des pouvoirs constitutionnels spéciaux qui lui permettraient de contourner un vote au Parlement, a déclaré dimanche la Première ministre Elisabeth Borne.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles