Quatre cargos quittent l’Ukraine : responsables turcs et ukrainiens

0
161
Nostress Media Ltd

Quatre navires transportant des denrées alimentaires ukrainiennes ont quitté les ports ukrainiens de la mer Noire dans le cadre d’un accord visant à débloquer les exportations maritimes du pays, ont déclaré des responsables ukrainiens et turcs.

Les quatre vraquiers étaient chargés de près de 170 000 tonnes de maïs et d’autres denrées alimentaires, a annoncé dimanche l’Autorité ukrainienne des ports maritimes (USPA) sur Facebook.

Nostress Media Ltd

La reprise des exportations de céréales est supervisée par un Centre conjoint de coordination (JCC) à Istanbul, où travaillent du personnel russe, ukrainien, turc et des Nations Unies.

L’ONU et la Turquie ont négocié l’accord le mois dernier après les avertissements de l’ONU concernant d’éventuelles épidémies de famine dans certaines parties du monde en raison de l’arrêt des expéditions de céréales en provenance d’Ukraine, ce qui avait réduit les approvisionnements et fait grimper les prix.

Samedi, un navire battant pavillon étranger est arrivé en Ukraine pour la première fois depuis le début de la guerre en février pour être chargé de céréales, a déclaré le ministre de l’Infrastructure Oleksandr Kubrakov.

« Nous passons progressivement à des volumes de travail plus importants. Nous prévoyons d’assurer la capacité des ports à accueillir au moins 100 navires par mois dans un avenir proche », a-t-il déclaré dimanche sur Facebook.

Il a déclaré que l’Ukraine prévoyait d’impliquer bientôt le port de Pivdennyi dans la mise en œuvre de l’initiative d’exportation de céréales et s’attendait à ce que l’Ukraine soit en mesure d’expédier jusqu’à au moins 3 millions de tonnes de marchandises par mois.

Avant l’invasion à grande échelle de l’Ukraine par la Russie le 24 février, la Russie et l’Ukraine représentaient ensemble près d’un tiers des exportations mondiales de blé. La Russie qualifie son action en Ukraine d’« opération militaire spéciale ».

Le JCC a déclaré samedi soir qu’il avait autorisé le départ d’un total de cinq nouveaux navires via le corridor de la mer Noire : quatre navires sortant de Chornomorsk et d’Odessa transportant 161 084 tonnes métriques de denrées alimentaires, et un entrant.

Les navires qui ont quitté les ports ukrainiens comprenaient Glory, avec une cargaison de 66 000 tonnes de maïs à destination d’Istanbul, et Riva Wind, chargé de 44 000 tonnes de maïs, en direction d’Iskenderun en Turquie, a déclaré le ministère turc de la Défense.

Il a indiqué que les deux autres navires à avoir quitté l’Ukraine étaient Star Helena, avec une cargaison de 45 000 tonnes de farine à destination de la Chine, et Mustafa Necati, transportant 6 000 tonnes d’huile de tournesol et se dirigeant vers l’Italie.

Le JCC a également déclaré qu’il était sur le point de finaliser les procédures d’expédition pour régulariser les opérations afin de soutenir la mise en œuvre de l’accord sur les céréales. Les procédures devraient être publiées au début de cette semaine, a-t-il déclaré.

Les quatre premiers navires ont quitté l’Ukraine la semaine dernière dans le cadre de l’accord.

Le JCC a déclaré qu’il avait également autorisé le mouvement, en attendant l’inspection, d’Osprey S, en direction de Chornomorsk. Ce navire est actuellement au mouillage au nord-ouest d’Istanbul et devait être inspecté dimanche.

Samedi, le JCC a achevé l’inspection de Navistar, qui a été autorisé à naviguer, et ses équipes d’inspection conjointes devaient poursuivre dimanche matin les inspections des deux navires restants qui ont quitté les ports ukrainiens vendredi.

Le premier navire à quitter un port ukrainien dans le cadre de l’accord n’arrivera pas au Liban dimanche comme prévu, a indiqué l’ambassade d’Ukraine au Liban. Le Razoni a quitté Odessa lundi dernier avec 26 527 tonnes de maïs.

L’ambassade a déclaré à l’agence de presse Reuters que le navire « avait un retard » et « n’arrivait pas aujourd’hui », sans aucun détail sur la nouvelle date d’arrivée ou la cause du retard. Les données d’expédition sur MarineTraffic.com ont montré le Razoni au large des côtes turques dimanche matin.

Nostress Media Ltd