Six pays se joignent à la Russie pour s’opposer à la résolution de l’ONU pour la paix en Ukraine

0
150
NEW YORK, NEW YORK - FEBRUARY 21: Representatives of the United Nations member nations hold a UN Security Council meeting on Nord Stream pipeline explosions at the UN Headquarters on February 21, 2023 in New York City. On September 26, 2022, Nord Stream I and II, the Russian underwater pipelines carrying natural gas to Europe were sabotaged according to the US, European Union, Russia and NATO which released large amounts of gas into the Baltic Sea. As of today the cause of sabotage remains unexplained. (Photo by John Lamparski/Getty Images)
Nostress Media Ltd

Six pays se sont rangés du côté de la Russie lors d’une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies jeudi, dans laquelle 141 pays ont voté pour mettre fin aux hostilités en Ukraine et pour que la Russie retire ses forces.

La Biélorussie, la Corée du Nord, la Syrie, l’Érythrée, le Mali et le Nicaragua se sont tous joints à la Russie pour s’opposer à la déclaration.

Nostress Media Ltd

Bien que la résolution n’oblige pas la Russie à quitter l’Ukraine, elle signifie une censure internationale contre l’agression de Moscou.

Le vote marque une légère augmentation par rapport aux quatre pays qui ont voté contre une résolution d’octobre dénonçant l’annexion par la Russie des territoires ukrainiens. Le Mali et l’Érythrée se sont abstenus de voter pendant cette période.

Les six pays opposés à la résolution ont développé des liens militaires étroits avec la Russie. Les amendements proposés par la Biélorussie auraient dépouillé une grande partie du langage de la résolution mais ont été rejetés de manière retentissante.

Parmi les pays qui se sont abstenus lors du vote de jeudi figurent l’Afrique du Sud, la Chine et l’Inde.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a considéré le vote 141-7 comme une victoire, affirmant qu’il représentait un soutien mondial à l’Ukraine.

« Ce vote défie l’argument selon lequel le Sud global ne se tient pas du côté de l’Ukraine », a déclaré Kuleba. « De nombreux pays représentant l’Amérique latine, l’Afrique, l’Asie ont voté pour. »

Vendredi marquera un an depuis que les forces militaires russes ont envahi l’Ukraine. La guerre a tué des dizaines de milliers de personnes des deux côtés, démolissant des villes ukrainiennes entières et entraînant une hausse des prix de la nourriture et du carburant dans le monde entier.

Source:

  • https://www.gettyimages.com/
  • https://www.foxnews.com/
Nostress Media Ltd