A Kiev, les habitants rejoignent la résistance pour leur survie

0
210

Pas question pour les Ukrainiens de livrer leur ville aux Russes. Puis la résistance s’organise dans la capitale assiégée. Les volontaires civils se battent à leur manière, aidant les déplacés ou fournissant du matériel aux forces ukrainiennes.

Avant la guerre, Dmytro Timochenko vendait de la peinture industrielle et employait 70 personnes. Aujourd’hui, pistolet sur l’épaule, le patron a mis son entreprise au service de la résistance ukrainienne. Après avoir hébergé sa femme et ses deux enfants partis à l’étranger, il transforme les locaux de son entreprise en plateforme logistique au service des combattants et des déplacés. «Il y a tellement de gens qui ont rejoint des unités de volontaires avec des armes mais sans gilets pare-balles, sans kits médicaux. Nous essayons donc de les équiper pour qu’ils puissent gagner cette guerre.

Dans son hangar, les médicaments collectés sont triés avant d’être distribués. « C’est de l’aide humanitaire pour tous ceux qui en ont besoin, explique un volontaire. Pour Kiev, pour la défense du territoire, les habitants, l’armée ou les hôpitaux. La solidarité et l’entraide sont devenues la norme dans la capitale assiégée. Avec la guerre à leurs portes, les habitants n’ont pas d’autre choix pour survivre.

Nostress Media Ltd
Nostress Media Ltd