Insomnie ?Trouble du sommeil ? Cet article est pour vous!

0
17

Vous demandez-vous « pourquoi je ne peux pas dormir ? » Êtes-vous fatigué de vous réveiller plus fatigué que lorsque vous vous êtes couché? Est-ce qu’il semble qu’une bonne nuit de sommeil soit plus insaisissable que vos rêves à moitié oubliés ?

Si vous avez du mal à vous endormir ou à rester endormi, il y a de fortes chances que la cause soit quelque chose que vous faites ou que vous ne faites pas. Heureusement, il existe un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour résoudre le problème.

Symptômes
Certains signes courants indiquent que vous ne dormez peut-être pas assez. Certains d’entre eux incluent :

Difficulté de concentration
Somnolence diurne excessive
Irritabilité
Manque d’énergie
Des changements d’humeur
Pensée ralentie
Mauvaise durée d’attention
Mauvaise mémoire
Difficulté à prendre des décisions
Si vous n’arrivez pas à dormir la nuit, vous pourriez vous sentir étourdi et somnolent la plupart du temps le lendemain. Vous pouvez également vous assoupir à certains moments de la journée ou consommer des quantités excessives de caféine pour essayer de rester éveillé.

Pourquoi vous ne pouvez pas dormir
De nombreux facteurs peuvent contribuer aux troubles du sommeil. Les choix de mode de vie, les mauvaises habitudes de sommeil, le stress et les conditions médicales ne sont que quelques-unes des choses qui pourraient jouer un rôle. Voici quelques raisons courantes pour lesquelles vous pourriez ne pas être en mesure de dormir :

De l’alcool
Un seul verre de vin peut ne pas interférer avec votre capacité à vous endormir, mais buvez beaucoup plus d’alcool avant de vous coucher et vous constaterez probablement que votre sommeil est altéré.

L’effet initial de l’alcool est la relaxation, vous vous endormirez donc probablement rapidement après avoir bu. Mais l’alcool interfère avec votre cycle de sommeil, en particulier le sommeil paradoxal qui inclut le rêve. Le résultat est un repos fragmenté et non rafraîchissant. De plus, vous êtes susceptible de vous réveiller en ayant besoin d’utiliser la salle de bain pendant la nuit, un coup sûr pour la qualité de votre sommeil.

Mauvaises habitudes de sommeil
Vos habitudes de sommeil peuvent également jouer un rôle dans un mauvais sommeil. Certaines des mauvaises habitudes qui peuvent rendre plus difficile l’endormissement et le sommeil comprennent :

Rester éveillé trop tard
Regarder la télévision au lit
Jouer sur son téléphone au lit
Avoir un horaire de sommeil irrégulier

Heureusement, ces problèmes peuvent également être résolus en apportant des changements relativement mineurs à vos habitudes nocturnes.

Partager votre lit
Partager votre lit avec un partenaire, qu’il soit humain ou à quatre pattes, réduit considérablement la qualité de votre sommeil si votre partenaire ronfle, vous envahit, monopolise les couvertures ou vous met mal à l’aise. Même si vous n’allez probablement pas bannir votre conjoint de la chambre à coucher, même si un pourcentage étonnamment élevé de couples mariés dorment dans des pièces séparées, vous devez fermer les yeux.

Mauvais environnement de sommeil
La plupart des experts du sommeil recommandent de maintenir votre chambre à une température modérée de 65 à 72 degrés la nuit, mais de nombreuses personnes aiment réduire leurs coûts énergétiques en baissant le thermostat sur la zone de gel pendant l’hiver et en éteignant la climatisation pendant l’été, ce qui entraîne un chambre étouffante.

Cependant, ces deux extrêmes détournent votre voyage au pays de Nod. Votre corps a besoin de se rafraîchir légèrement la nuit pour un sommeil des plus réparateurs, ce qui est impossible dans une chambre trop chauffée. Une pièce trop froide, en revanche, vous réveillera.

L’exposition à la lumière au coucher nuit également à votre qualité de sommeil, qu’elle provienne de la lampe de lecture de votre partenaire de lit, de la télévision ou de l’extérieur de votre fenêtre. Pour certaines personnes, même la lueur d’un réveil de chevet suffit à signaler à leur cerveau qu’il est temps de se réveiller.

Caféine
Vous savez qu’une tasse de café au coucher est une mauvaise idée, mais saviez-vous que la demi-vie de la caféine est de trois à cinq heures. Cela signifie que seulement la moitié de la dose est éliminée pendant ce temps, laissant la moitié restante s’attarder dans votre corps. C’est pourquoi une tasse de café en fin d’après-midi peut perturber votre sommeil plus tard dans la nuit.

Stress
La raison non médicale la plus courante de l’insomnie à court terme est probablement un esprit rempli d’inquiétudes ou de stress. Pendant la journée, les activités de la vie ont tendance à vous distraire, mais une fois que vous vous êtes installé au lit, votre esprit est libre de vagabonder. Pour la plupart des gens, ce ne sont pas les bons aspects de leur vie sur lesquels leur esprit choisit de se concentrer, mais plutôt les négatifs.

Exercer
Une promenade décontractée autour du pâté de maisons avec votre chien avant son coucher est bien, mais un entraînement cardio-vasculaire palpitant et dégoulinant de sueur dans les trois heures suivant votre propre heure de coucher est trop. Votre température corporelle et votre fréquence cardiaque chutent naturellement lorsque vous vous endormez. L’exercice augmente ces deux fonctions corporelles et stimule tout votre système nerveux, ce qui rend difficile la sieste.

La mauvaise collation
Votre collation typique au coucher est-elle une tranche (ou deux) de pizza ou un sac de croustilles ? Si c’est le cas, ne soyez pas surpris lorsque vous restez éveillé à regarder votre plafond.

Une pleine charge de graisses ou de protéines juste avant le coucher envoie votre système digestif en surmultipliée, ce qui rend le sommeil difficile et vous donne potentiellement des brûlures d’estomac. Mais les douleurs de la faim peuvent aussi vous réveiller, tout comme la chute brutale de la glycémie pendant la nuit

Il est également important de noter que d’autres facteurs, notamment les troubles du sommeil et la dépression, peuvent également rendre le sommeil difficile.1 Si vous soupçonnez qu’un

Commentez via Facebook