Souvent appelée « le roi des fruits », la mangue (Mangifera indica) est l’un des fruits tropicaux les plus appréciés au monde. Il est apprécié pour sa chair jaune vif et sa saveur unique et sucrée.

Ce fruit à noyau, ou drupe, a été principalement cultivé dans les régions tropicales d’Asie, d’Afrique et d’Amérique centrale, mais il est maintenant cultivé dans le monde entier. Étant donné que les mangues contiennent du sucre naturel, de nombreuses personnes se demandent si elles conviennent aux personnes atteintes de diabète. Cet article explique si les personnes atteintes de diabète peuvent inclure en toute sécurité la mangue dans leur alimentation.

La mangue est très nutritive

Les mangues sont chargées d’une variété de vitamines et de minéraux essentiels, ce qui en fait un complément nutritif à presque tous les régimes, y compris ceux axés sur l’amélioration du contrôle de la glycémie.

Une tasse (165 grammes) de mangue tranchée offre les nutriments suivants:

Calories : 99

Protéines : 1,4 grammes

Matières grasses : 0,6 grammes

Glucides : 25 grammes

Sucres : 22,5 grammes

Fibres : 2,6 grammes

Vitamine C : 67 % de la valeur quotidienne (VQ)

Cuivre : 20% de la DV

Folate : 18% de la DV

Vitamine A : 10 % de la DV

Vitamine E : 10 % de la VQ

Potassium : 6 % de la VQ

Ce fruit contient également de petites quantités de plusieurs autres minéraux importants, notamment le magnésium, le calcium, le phosphore, le fer et le zinc.

SOMMAIRE

La mangue regorge de vitamines, de minéraux et de fibres, des nutriments clés qui peuvent améliorer la qualité nutritionnelle de presque tous les régimes.

 

A un faible impact sur la glycémie

Plus de 90 % des calories de la mangue proviennent du sucre, c’est pourquoi il peut contribuer à l’augmentation de la glycémie chez les personnes atteintes de diabète. Pourtant, ce fruit contient également des fibres et divers antioxydants, qui jouent tous deux un rôle dans la minimisation de son impact global sur la glycémie. Alors que la fibre ralentit la vitesse à laquelle votre corps absorbe le sucre dans votre circulation sanguine, sa teneur en antioxydants aide à réduire toute réponse au stress associée à l’augmentation de la glycémie. Cela permet à votre corps de gérer plus facilement l’afflux de glucides et de stabiliser la glycémie.

 

Indice glycémique de la mangue

L’index glycémique (IG) est un outil utilisé pour classer les aliments en fonction de leurs effets sur la glycémie. Sur son échelle de 0 à 100, 0 représente aucun effet et 100 représente l’impact anticipé de l’ingestion de sucre pur. Tout aliment de moins de 55 ans est considéré comme faible sur cette échelle et peut être un meilleur choix pour les personnes atteintes de diabète. L’IG de la mangue est de 51, ce qui la classe techniquement comme un aliment à faible IG. Néanmoins, vous devez garder à l’esprit que les réponses physiologiques des personnes à la nourriture varient. Ainsi, bien que la mangue puisse certainement être considérée comme un choix de glucides sain, il est important d’évaluer comment vous y réagissez personnellement pour déterminer la quantité que vous devez inclure dans votre alimentation.

SOMMAIRE

La mangue contient du sucre naturel, ce qui peut contribuer à augmenter la glycémie. Cependant, son apport en fibres et en antioxydants peut aider à minimiser son impact global sur la glycémie.

 

Comment rendre la mangue plus adaptée au diabète

Si vous souffrez de diabète et que vous souhaitez inclure la mangue dans votre alimentation, vous pouvez utiliser plusieurs stratégies pour réduire la probabilité qu’elle augmente votre taux de sucre dans le sang.

Contrôle des portions

La meilleure façon de minimiser les effets de la glycémie de ce fruit est d’éviter de trop manger à la fois. Les glucides de n’importe quel aliment, y compris la mangue, peuvent augmenter votre taux de sucre dans le sang, mais cela ne signifie pas que vous devez l’exclure de votre alimentation.

Une seule portion de glucides de n’importe quel aliment est considérée comme environ 15 grammes. Comme 1/2 tasse (82,5 grammes) de mangue tranchée fournit environ 12,5 grammes de glucides, cette portion représente un peu moins d’une portion de glucides. Si vous souffrez de diabète, commencez par 1/2 tasse (82,5 grammes) pour voir comment votre glycémie réagit. À partir de là, vous pouvez ajuster la taille et la fréquence de vos portions jusqu’à ce que vous trouviez la quantité qui vous convient le mieux.

 

Ajouter une source de protéines

Tout comme les fibres, les protéines peuvent aider à minimiser les pics de glycémie lorsqu’elles sont consommées avec des aliments riches en glucides comme la mangue. La mangue contient naturellement des fibres mais n’est pas particulièrement riche en protéines. Par conséquent, l’ajout d’une source de protéines peut entraîner une augmentation plus faible de la glycémie que si vous deviez manger le fruit seul. Pour un repas ou une collation plus équilibré, essayez d’associer votre mangue à un œuf à la coque, un morceau de fromage ou une poignée de noix.

SOMMAIRE

Vous pouvez minimiser l’impact de la mangue sur votre glycémie en modérant votre consommation et en associant ce fruit à une source de protéines.

 

La plupart des calories de la mangue proviennent du sucre, ce qui donne à ce fruit le potentiel d’augmenter le taux de sucre dans le sang, une préoccupation particulière pour les personnes atteintes de diabète. La mangue peut toujours être un choix alimentaire sain pour les personnes essayant d’améliorer le contrôle de la glycémie. C’est parce qu’il a un faible IG et contient des fibres et des antioxydants qui peuvent aider à minimiser les pics de glycémie.

Pratiquer la modération, surveiller la taille des portions et associer ce fruit tropical à des aliments riches en protéines sont des techniques simples pour améliorer votre réponse glycémique si vous envisagez d’inclure la mangue dans votre alimentation.

Commentez via Facebook