23 C
France
jeudi, décembre 8, 2022

s'abonner

L’Ouganda annonce le confinement alors que les cas d’Ebola augmentent

Le président ougandais Yoweri Museveni a déclaré un confinement immédiat de trois semaines dans deux districts à haut risque alors que le pays lutte contre une augmentation des infections à Ebola.

Tous les mouvements à destination et en provenance des districts de Mubende et de Kassanda seront interrompus, a déclaré Museveni dans un discours télévisé samedi – bien que les camions de fret soient autorisés à entrer et à sortir des zones.

Des couvre-feux seront également imposés. Les lieux de culte, les bars, les gymnases, les saunas et autres lieux de divertissement fermeront mais les écoles resteront ouvertes, a-t-il ajouté.

« Compte tenu de la gravité du problème et pour empêcher sa propagation et protéger les vies et les moyens de subsistance, le gouvernement prend des mesures supplémentaires qui nécessitent une action de notre part à tous », a déclaré Museveni.

Le ministère ougandais de la Santé augmentera également la recherche des contacts et l’assistance aux établissements de santé locaux.

La secrétaire permanente du ministère de la Santé Diana Atwine, au centre, confirme un cas d’Ebola dans le pays, lors d’une conférence de presse à Kampala, en Ouganda, le mardi 20 septembre 2022.

Ebola est une maladie rare mais mortelle. Il se propage par contact direct avec les fluides corporels et n’est pas transmis par des particules virales en suspension dans l’air, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis.

Il n’y a pas de remède et il n’y a pas de vaccin approuvé, bien qu’il y ait un effort concerté pour en créer un.

S’exprimant lors d’une conférence de presse au début du mois, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que les vaccins utilisés avec succès pour freiner les récentes épidémies d’Ebola en République démocratique du Congo ne sont pas efficaces contre le type de virus Ebola qui circule actuellement en Ouganda.

« Cependant, plusieurs vaccins sont à divers stades de développement contre ce virus, dont deux pourraient commencer des essais cliniques en Ouganda dans les prochaines semaines, en attendant les approbations réglementaires et éthiques du gouvernement ougandais », a déclaré Tedros.

L’Ouganda a connu quatre épidémies d’Ebola. Le plus meurtrier a fait plus de 200 morts en 2000.

Museveni a déclaré une épidémie d’Ebola en septembre après qu’un cas de la souche soudanaise relativement rare a été confirmé et que les cas ont commencé à augmenter dans tous les districts.

La dernière épidémie a jusqu’à présent tué 29 personnes parmi 63 cas enregistrés.

Selon le CDC, une personne infectée par Ebola « n’est pas contagieuse tant que les symptômes n’apparaissent pas (notamment fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, perte d’appétit, symptômes gastro-intestinaux et saignements inexpliqués) ».

Le virus se propage par contact direct avec les fluides corporels et n’est pas transmis par des particules virales en suspension dans l’air, selon le CDC.

Related Articles

Stay Connected

96,645FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Latest Articles