Quatre conseils contre les effets du stress après le confinement Covid-19

0
51

2EM TEST

Sociologues, psychologues, professionnels du bien-être : ils confirment le sentiment de stress accru par le confinement Covid-19. Les répercussions psychologiques peuvent rendre paranoïaque.

En ces temps de déconfinement, où les chiffres déprimants de l’Agence Nationale de Santé publique et le port du masque nous abaissent le moral, tout ce qui peut contribuer à notre bien-être est le bienvenu.

Chercher l’énergie en soi

Le confinement a provoqué un effet de stress prolongé, en particulier chez les individus les plus fragiles psychologiquement et financièrement. Les experts en psychologie donnent des conseils pour mieux affronter les effets du stress. Retrouvons au fond de nous la capacité à nous émerveiller et à nous reconnecter à ce qui nous fait vivre et nous fait du bien instinctivement. Il faut que nous nous connections à l’énergie de la solution. On l’a tout au plus profond de nous-mêmes.

Prendre soin de sa santé mentale

Il est primordial de faire face aux incertitudes et à l’anxiété en période de déconfinement. Les experts du bien-être conseillent les numéros verts nationaux disponibles 24h/24 et 7j/7. L’aide psychologique apporte sérénité et espoir afin de relancer la motivation pour aller de l’avant.

Consulter des services est bénéfique pour les personnes souffrant de dépression et d’anxiété. En fait, il est important de réduire l’ennui et l’isolement social.

Prendre du temps pour soi et se concentrer sur les choses qui font du bien

Durant cette période de dé confinement, il faut se concentrer sur soi-même et sur ce que nous aimons. Les adultes, tout comme les enfants, ont besoin de chercher de nouvelles occupations afin de vaincre l’ennui apporté par le confinement. Identifiez bien ce qui vous motive et vous fait du bien et consacrez-y du temps.

Etre à l’écoute des autres et maintenir le lien avec ses proches

Prenez des nouvelles de vos proches (via les appels téléphoniques, réseaux sociaux,..) notamment des personnes seules ou isolées. Des études ont montré que les personnes ne pouvant pas entretenir de lien avec leur proche sont les plus exposées au stress en ces temps de dé confinement.

Commentez via Facebook