Rester zen au volant, les techniques à adopter

0
993

Prendre le volant est une grosse responsabilité, car vous mettez en jeu votre sécurité, mais aussi le bien-être des autres personnes empruntant la route. Cependant, les routes, que ce soit pour passer rapidement chez votre supermarché du coin ou partir au bureau, sont un vrai nid à stress : embouteillages, chauffards,… Conduire en état de stress est aussi dangereux que conduire en état d’ébriété, car cette action peut entraîner de graves incidents routiers. Focus donc sur les bons gestes du quotidien pour rester zen au volant.

Organisez vos sorties en voiture

Avant de prendre les clés de votre voiture, arrangez-vous pour que votre déplacement présente le moins d’évènements stressants possibles afin de vous aider à conduire calmement. La première étape est de partir en avance afin d’avoir suffisamment de créneau pour conduire normalement sans être angoissé durant tout le trajet par les risques de retard. Pour vous organiser de manière optimale, plusieurs applications mobiles peuvent effectuer l’analyse de votre trajet en prenant en compte l’état réel de la circulation (distance du trajet, taux de saturation des voies, accidents, etc.). D’autre part, si c’est un itinéraire habituel, il vous suffit de mémoriser le temps avec laquelle vous l’effectuer et d’y ajouter quelques minutes de plus afin de rester dans les temps dans le cas d’éventuels contretemps sur la route. L’autre astuce est d’éviter de conduire durant les heures de pointe, où chaque réaction inappropriée de conducteur et situation sur la route peut engendrer d’éventuelles tensions. Lorsque vous êtes en retard, acceptez cette situation et prévenez les personnes concernées par votre programme pour préserver un mode de conduite normale et calme.

Les attitudes au volant

Afin de vous aider à maîtriser vos émotions et favoriser votre détente, mettez votre playlist préféré ou de la musique qui vous calme dans la voiture. Vous serez ainsi plus serein quant au fait de conduire lui-même, surtout pour les nouveaux conducteurs.
Lâchez-prise sur vos émotions négatives en ne réagissant pas face à la nervosité des autres conducteurs en imaginant des scénarios logiques concernant leur comportement d’incivilité. Lorsqu’un conducteur vous fait par exemple une queue de poisson, laissez-le ainsi passer en préservant votre conduite normale et en encrant dans votre esprit que ce dernier a peut-être une urgence.
Dans le cas où l’autre conducteur est vraiment agressif, rangez-vous sur le côté de la route ou changez de trajet pour retrouver le calme.
Évitez d’abuser du klaxon en l’utilisant à bon escient. En effet, cet élément de la voiture a pour principale fonction de prévenir les autres conducteurs et les piétons de votre présence. Il est donc inutile de vous acharner dessus pour presser un autre véhicule ou lorsque vous voulez réagir face à un geste inapproprié de ce dernier.

Commentez via Facebook