Savez-vous ce qui influencent vos préférences musicales?

0
16

La musique est une partie importante de notre vie. La personne moyenne écoute de la musique environ 14% de sa vie éveillée. Pourquoi aimons-nous la musique que nous faisons? D’où viennent nos préférences musicales ? Ce qui suit décrit certains des principaux facteurs psychologiques qui sous-tendent les préférences musicales des gens (Gasser, 2019; Rentfrow & Levitin, 2019).

1. Traits de personnalité
Les gens préfèrent les styles de musique qui correspondent à leur personnalité. Par exemple, les personnes qui ont besoin de stimulation créative et intellectuelle préfèrent les styles musicaux non conventionnels et complexes (par exemple, classique, jazz, folk) et les personnes sociables et enthousiastes préfèrent les styles musicaux énergiques et vivants. Les préférences musicales révèlent des informations précieuses sur le caractère d’une personne.

2. Motif identitaire
La musique fait partie de qui nous sommes. Les gens sont attirés par les styles musicaux qui valident leur perception de soi et communiquent cette information aux autres. Par exemple, écouter de la musique innovante peut servir à communiquer la conviction que l’on est créatif et non conventionnel. En exprimant ses préférences musicales, les individus révèlent effectivement qu’ils possèdent des croyances et des valeurs similaires à celles d’autres personnes ayant les mêmes préférences musicales.

3. Âge
Les préférences musicales ont tendance à se former à la fin de l’adolescence et à persister tout au long de l’âge adulte. La musique entendue pendant l’enfance et l’adolescence crée des souvenirs plus durables que la musique entendue à d’autres âges. La musique que nous écoutons au début de notre adolescence crée une forte nostalgie dans les années qui suivent. Cependant, à mesure que les gens vieillissent, leurs préférences musicales changent. Par exemple, les adolescents ont tendance à avoir des préférences pour la musique intense, et les jeunes adultes expriment des préférences pour la musique de danse douce et contemporaine, et les adultes d’âge moyen ont affiché leurs plus fortes préférences pour la musique sophistiquée et douce. Essentiellement, les changements dans les préférences musicales reflètent les changements dans le développement social et psychologique.

4. Gestion de l’humeur
Les gens préfèrent les styles de musique qui soutiennent leur humeur ou leur état émotionnel. Par exemple, écouter de la musique entraînante peut aider à maintenir une humeur positive. Une musique rapide et entraînante complète diverses activités énergiques, de la danse à la socialisation. Une musique simple à un niveau d’écoute doux est psychologiquement apaisante.

5. L’importance du contexte
Les facteurs contextuels affectent les préférences pour des types de musique spécifiques. Par exemple, dans une salle à manger, on a tendance à préférer écouter une musique douce qui permet de suivre plus facilement la conversation. Lorsque vous conduisez dans une circulation dense, il y a une forte préférence pour la musique relaxante. Et lors de l’exercice, les gens préfèrent une musique entraînante et stimulante.

6. Effets de l’exposition
Les expositions façonnent nos préférences musicales. Nous avons tendance à préférer la musique que nous connaissons le mieux. Une explication est que les expositions répétées peuvent être considérées comme une forme de conditionnement classique qui peut augmenter le goût des stimuli grâce à un processus de conditionnement. Cependant, une exposition accrue aux stimuli peut entraîner une accoutumance ou une diminution du goût au fil du temps.

Bref, nous sommes attirés par les styles musicaux qui satisfont et renforcent nos besoins psychologiques. Une meilleure compréhension de nos préférences musicales peut aider à découvrir des choses sur nous-mêmes et sur les autres sur la base de leurs préférences musicales. Par exemple, des preuves montrent que les similitudes dans les préférences musicales peuvent contribuer à la satisfaction relationnelle (partenaires romantiques ou colocataires).

Enfin, il convient de mentionner qu’une partie non négligeable de la population (environ 4 %) souffre d’une affection connue sous le nom d’amusie (communément appelée surdité auditive). L’amusie est susceptible de résulter d’une variation génétique qui affecte la capacité d’une personne à percevoir correctement la hauteur, le rythme ou le son. Ces personnes trouvent la musique agréable.

Commentez via Facebook