En 2000, au milieu de la hausse des prix de l’essence, des préoccupations concernant les émissions de carbone provenant de la combustion du pétrole et des améliorations rapides du coût et de la taille des batteries, Toyota a bouleversé l’industrie des véhicules grand public. Leur offre : la Prius, la première voiture hybride disponible dans le commerce au monde.

Il se vantait d’une efficacité énergétique qui était auparavant hors de portée pour une berline – 45 miles par gallon combinés. Mais il était toujours lié par une dépendance aux combustibles fossiles. Il faudra encore huit ans avant que Tesla ne lance son Roadster à 98 000 $, le premier véhicule électrique (EV) produit en série et légal sur les autoroutes. Depuis lors, une multitude de véhicules électriques ont été lancés sur le marché par plus d’une douzaine de constructeurs automobiles, réduisant les coûts et popularisant l’idée d’un avenir automobile entièrement électrique.

Avec autant de nouveaux hybrides et véhicules électriques sur le marché, comment pouvez-vous dire quelle est la voie à suivre ?

 

Sous le capot : hybride contre EV

Lorsque vous essayez de choisir entre des voitures tout électriques ou hybrides, il est important de commencer par la mécanique. Le véhicule hybride tire son nom de sa source d’alimentation divisée, ou hybride : la combinaison d’un moteur à combustion interne (ICE) et d’un moteur de voiture électrique. Une automobile hybride a une grande batterie – entre 1 et 9 kWh – et une batterie standard de 12 V comme dans n’importe quelle voiture ICE. La grande batterie alimente le moteur électrique de la voiture qui aide à faire tourner les roues de la voiture. La petite batterie alimente tout ce pour quoi une voiture à essence l’utilise : lumières, chaîne stéréo, gadgets, etc.

Il est facile d’imaginer cela comme un pas vers la belle simplicité d’un véhicule entièrement électrique, et à bien des égards, c’est le cas. Mais parce que les hybrides ont effectivement deux fois plus de composants que les voitures ICE standard, la vue sous le capot est beaucoup plus compliquée.

Cela n’aide pas que la mécanique fonctionne différemment d’une fabrication à l’autre. Certains hybrides, comme les modèles Kia, sont propulsés par des systèmes « parallèles » : leurs moteurs thermiques et leurs moteurs électriques s’enclenchent simultanément. e. Les types « de série » comme ceux utilisés dans les modèles Toyota alternent entre moteur à combustion et moteur électrique. D’autres encore font les deux à des moments différents !

Certains hybrides chargent leurs batteries en utilisant l’excès d’énergie créé lors de la décélération de la voiture – appelé « freinage régénératif » – tandis que d’autres les chargent avec leurs moteurs à combustion. Aujourd’hui, un troisième type d’automobile hybride est apparu, appelé véhicule électrique hybride rechargeable (ou PHEV), qui permet aux conducteurs de recharger également la batterie à l’aide d’un chargeur EV externe.

Selon les chargeurs de VE que les conducteurs ont chez eux, cela peut réduire considérablement les coûts de carburant. Les chargeurs sont disponibles en différents niveaux et avec différentes capacités (c’est-à-dire des chargeurs « intelligents » et des chargeurs standard). Lors de la charge à la maison, l’avantage d’un chargeur intelligent de niveau 2 comme la JuiceBox 40 d’Enel X peut faire une énorme différence. Alors qu’un chargeur de niveau 1 peut prendre plusieurs heures pour recharger votre voiture après un trajet qui a épuisé votre batterie, un chargeur de niveau 2 peut faire le travail jusqu’à sept à neuf fois plus rapidement en utilisant une prise de 240 V. De plus, la station de recharge intelligente JuiceBox peut programmer la recharge de votre voiture pendant la période où l’énergie est la moins chère.

black car parked beside white building

Les hybrides sont plus efficaces que les véhicules ICE traditionnels, mais ils ne tiennent toujours pas compte de l’efficacité d’un véhicule électrique pur à batterie (parfois appelé BEV). Toute la complexité supplémentaire des hybrides est supprimée dans les véhicules électriques, qui sont ingénieux dans leur simplicité. Une batterie lithium-ion – qui se recharge lorsque vous conduisez en freinage régénératif – fait rapidement tourner une manivelle dans un processus appelé « induction », inventé par Nikola Tesla. La manivelle fait ensuite tourner quelques engrenages, dont les derniers sont reliés à une longue tige (les essieux), et la tige fait tourner les roues.

Pas d’allumage, pas de pistons, pas de cylindres. Il y a des centaines de pièces mobiles dans un moteur à combustion interne moyen. Les véhicules électriques en ont deux. Cette simplicité se traduit par d’importants gains d’efficacité carbone. Même avec les coûts carbone de la consommation d’électricité pour alimenter les voitures électriques, elles sont en moyenne environ quatre fois plus efficaces que les voitures à essence.

Ici, un chargeur intelligent de niveau 2 devient encore plus important pour l’expérience du conducteur. Lorsque vous comptez entièrement sur la charge de la batterie électrique pour vous déplacer, la possibilité de recharger complètement rapidement avec le « carburant » le moins cher et le plus renouvelable rend l’expérience de possession d’un VÉ fluide.

 

Vous voulez recharger plus rapidement et économiser encore plus lorsque vous chargez un VE ou un hybride rechargeable ?

Prix ​​d’achat

Lorsque vous comparez des hybrides et des véhicules électriques aux véhicules ICE, ne vous laissez pas tromper par leurs prix catalogue. Même si les hybrides et les véhicules électriques ont un prix d’autocollant plus élevé, ils peuvent souvent coûter moins cher dès le départ grâce aux incitatifs et aux rabais disponibles à tous les niveaux de gouvernement. Le gouvernement fédéral offre jusqu’à 7 500 $ en crédits d’impôt pour les véhicules hybrides rechargeables et les véhicules électriques, et des incitatifs plus localisés peuvent être ajoutés. Les possibilités de remise en argent sont plus importantes pour les VE que pour les PHEV, éliminant parfois la différence de PDSF entre eux et des PHEV comparables.

Mis à part les remises, les différences mécaniques entre les véhicules électriques et les véhicules ICE renversent les différences de coûts sur la durée de vie des voitures. Consumer Reports a constaté que « les économies totales de propriété typiques sur la durée de vie de la plupart des véhicules électriques vont de 6 000 $ à 10 000 $ », y compris le prix d’achat.

Entre les hybrides et les véhicules électriques, la plupart des hybrides ont toujours des prix d’achat inférieurs à ceux du véhicule électrique moyen, bien que cela change rapidement : Quartz a récemment expliqué en détail comment les prix des véhicules électriques ont baissé ces dernières années. Et parce que les hybrides sont sur le marché depuis plus longtemps, il existe de nombreux autres types de modèles d’occasion parmi lesquels choisir. Cela ne devrait cependant pas vous empêcher de magasiner pour un véhicule électrique d’occasion de haute qualité, surtout lorsque vous pouvez obtenir une Nissan Leaf 2018 d’occasion certifiée pour moins de 15 000 $.

Cela ne fera que devenir plus fréquent ; Bloomberg NEF prédit que dans seulement deux ans, les prix des batteries auront suffisamment baissé pour que les constructeurs automobiles vendent des véhicules électriques au même prix et à la même marge bénéficiaire, sans subventions, que les véhicules ICE.

 

La variation

Comme tout autre véhicule à moteur à essence, les hybrides peuvent parcourir plusieurs centaines de kilomètres avant de devoir faire le plein. Les hybrides rechargeables dépendent toujours du gaz pour les longs trajets, ils offrent donc à la fois des gammes tout électriques et des gammes gaz-électriques. Par exemple, la Honda Clarity Plug-In Hybrid 2021 a une autonomie tout électrique de 47 miles et une autonomie essence-électrique de 340 miles sur un réservoir d’essence de sept gallons. Pour de nombreux conducteurs de PHEV, la majeure partie de leur conduite quotidienne se fait uniquement sur batterie. Surtout pour les conducteurs disposant de chargeurs intelligents de niveau 2 à la maison, la capacité de passer la semaine avec une faible dépendance à l’essence conduit à une économie de carburant incroyable.

La gamme de véhicules tout électriques est étonnante aujourd’hui et ne fait que s’améliorer. La plupart des véhicules électriques peuvent supporter même les journées de conduite les plus longues sans avoir besoin d’être rechargés jusqu’à leur retour à la maison. La Tesla Model S Long Range 2021 peut parcourir 520 miles – la distance de New York à Cleveland et plus encore – avec une seule charge, et se recharger complètement à la maison pendant la nuit. Et pour ces trajets routiers peu fréquents, les réseaux publics de recharge rapide se multiplient rapidement.

black car instrument panel cluster

Coût de l’essence

MPG, autonomie gaz-électrique, autonomie tout électrique – ce sont toutes des façons d’arriver à une chose : combien cela vous coûtera-t-il de garder votre voiture alimentée.

Heureusement, la réponse à cette question est beaucoup plus simple que d’essayer de comparer les autonomies entre les types de voitures : les véhicules électriques sont beaucoup moins chers à « faire le plein » que tout autre type de voiture. Cela est vrai quel que soit l’état, le fournisseur d’électricité et la taille de la voiture. Une étude de 2020 Consumer Reports a révélé qu' »un propriétaire de VE typique qui fait la plupart de son ravitaillement à la maison peut s’attendre à économiser en moyenne 800 $ à 1 000 $ par an sur les coûts de carburant par rapport à une voiture à essence équivalente ». Les économies de carburant sont maximisées par les fonctionnalités de recharge intelligente.

Maintenance

Ici encore, les véhicules électriques brillent. Avec si peu de pièces mobiles, les véhicules électriques nécessitent un entretien minimal – pas de mises au point, de vidange d’huile, de remplacement de bougie d’allumage, de réparation de courroie, etc. L’entretien de routine des véhicules électriques comprend l’entretien des pneus, l’entretien de la climatisation, le nettoyage occasionnel des freins et des tests de liquide, ainsi que le rinçage du liquide de refroidissement du moteur. C’est ça. Par rapport à l’entretien de routine requis pour les véhicules ICE, sans tenir compte de l’entretien imprévu, les économies de coûts s’additionnent immédiatement. En fait, Consumer Reports a constaté que les propriétaires de véhicules électriques dépensaient environ la moitié de ce que les propriétaires de véhicules ICE dépensaient au cours de la durée de vie de leur voiture. Pour les premiers 100 000 milles, les véhicules électriques sont environ 33 % moins chers que les véhicules hybrides rechargeables et coûtent même moins de la moitié de l’entretien des véhicules ICE. Le rapport a révélé que la différence de coûts d’entretien entre les véhicules hybrides rechargeables et les véhicules électriques avait tendance à égaliser les coûts sur toute la durée de vie des véhicules.

Expérience

Les véhicules électriques sont tout à fait différents : incroyablement silencieux, pas de changement de vitesse perceptible, accélération sauvage. La plupart des gens finissent par préférer largement la conduite douce et silencieuse à celle d’un véhicule ICE. En fait, J.D. Power a découvert que 82 % des propriétaires de véhicules électriques « vont certainement » envisager d’acheter un autre véhicule électrique plus tard. Les hybrides peuvent offrir certains des avantages de performance des véhicules électriques, surtout s’ils utilisent des moteurs de type parallèle, tout comme les véhicules hybrides rechargeables sur des trajets relativement courts. Mais à cet égard, les véhicules électriques purs brillent le plus.

 

Sommaire

Lorsque tous les facteurs sont pris ensemble (prix d’achat, autonomie, coûts de ravitaillement, entretien et expérience), les véhicules électriques sont tout simplement un meilleur investissement. Leurs émissions nettes sont plus faibles, ils nécessitent moins d’entretien, ils coûtent en fait moins cher sur la durée de vie du véhicule et ils sont tout simplement plus amusants à conduire.

Commentez via Facebook