Le stress et le langage du corps : comment anticiper le stress ?

0
2062

Les gestes peuvent parfois en dire bien plus que la parole et d’ailleurs, l’on remarque d’ailleurs que chez certaines personnes, le stress déteint sur le langage de son corps. Pour les concerner, voici quelques astuces qui aident à anticiper le stress et à faire face à ses angoisses.

Mieux comprendre l’importance du langage corporel

 

Chez l’homme, la parole est traduite par les gestes et même si l’on ne s’en rend pas toujours compte, les gestes en disent bien plus que les mots. Que ce soit lors d’un entretien d’embauche, d’un discours en public ou d’un oral en classe, le stress se remarque bien plus sur le langage corporel que sur la parole. Pour éviter de prendre, panique, il est impératif d’apprendre à maîtriser le langage corporel.

La posture, les expressions faciales et les mouvements du corps peuvent traduire un mal-être ou une certaine gêne. Lorsque le stress se mélange à une non-maîtrise du langage corporel alors, il se peut que message envoyé soit erroné, ce qui peut fausser la compréhension chez l’interlocuteur. Aussi, pour bien gérer ses états de stress, il faut commencer par éliminer les tics gênants comme les grimaces, les trifouilles de poches, le balancement ou encore les mouvements de va et viens. À cela s’ajoutent parfois des signes un peu plus précis comme une transpiration excessive, des doigts crispés, des mains moites ou encore une palpitation.

Comment gérer ses états émotionnels ?

 

La première chose à faire est de rester soi-même et ne pas chercher à endosser une personnalité qui n’est pas la sienne. Il est également intéressant d’apprendre à maîtriser ses gestes et veiller à ce que la communication avec l’autre ne soit pas que verbale, mais passe aussi par le gestuel. Pour utiliser au mieux le langage corporel, il ne faut pas hésiter à  essayer de capter l’attention de l’auditoire et cela passe par des sourires, une énergie à revendre et une bonne intonation, ce qui va rythmer la prise de paroles. Il faudra également apprendre à maîtriser sa respiration, car cela permet de relâcher les tensions du corps et de réduire le stress.

Il faudra également éviter de prendre des postures qui alimentent le stress comme le fait de croiser les bras ou les jambes, car cela peut être interprété de bien de manières dont celui d’un manque d’ouverture, envers les autres ou encore d’une anxiété démesurée. Enfin, la confiance en soi est l’une des clés permettant de réduire au mieux le niveau de stress et de ne pas céder sous le stress. Se soustraire de toutes formes de stress, c’est aussi gagner en estime de soi. Cela devrait aider à éviter le trac, les hésitations et tout autre symptôme de stress lors d’un oral ou d’un entretien professionnel.
 

Commentez via Facebook